BOOGIE WOOGIE

Voici un tutoriel vous décrivant les étapes nécessaires pour apprendre un boogie-woogie basique. Celui-ci représente, avec sa basse et sa structure notamment, un produit dérivé du blues. Celui que je vous propose dans ce tutoriel n’utilise pas la technique du “finger breaker” (“casseur de doigts”) mais se sert plutôt d’une ligne mélodique (une gamme) rythmée, à la main gauche, pour marquer le pas d’une danse. Vous aurez peut-être besoin de la partition comme support (au moins pour la structure) :

Boogie-Woogie (pdf)

Au cas où cette version serait trop difficile à réaliser pour vous, Unpianiste vous propose une version plus simple, afin de vous familiariser avec le style et la partition ci-dessus :

Cet article a 10 commentaires

  1. Bonjour Alexis, quel tempo recommandez vous pour ce morceau ?

    1. Dans l’idéal, je dirais entre 150 et 180 à la noire. Mais en-dessous ça peut très bien servir pour du blues !

  2. Je ne comprends pas quelle main je dois utiliser avec les accords?
    Je pensai que toutes les lettres ‘avec les accords se jouaient UNIQUEMENT à la main gauche et la melodie à la main droite. Comment savoir dans ce morceau que les accords se jouent à la main droite ,,

    1. Si vous ne regardez que la partition, rien ne vous dit qu’il faut faire l’inverse de ce que vous pensez être la norme.
      Non, les lettres symbolisent l’harmonie dominante présente là où elles sont écrites dans un morceau. Une harmonie, ça se joue avec main droite ET main gauche, tout dépend de ce qu’on veut. Exemple : dans les 2 premières mesures du morceau, regardez bien les notes en clé de sol et comparez-les avec les notes de l’accord C7. Vous allez voir qu’il y a beaucoup de similitudes. Vous pouvez tout à fait jouer le boogie avec la clé de sol pour la main droite et les accords pour la main gauche, mais ce n’est certainement pas la seule façon de faire… ni la plus jolie : voilà pourquoi je dis de faire l’inverse ! Le boogie, c’est beaucoup d’improvisation. Sauf si on écrit tout, dans ce cas, la partition devient vite compliquée !
      Je comprends bien que ça peut paraître obscur pour beaucoup, cette manière d’entrevoir le jeu au piano, aussi, n’hésitez pas à me poser vos questions lorsqu’elles vous viennent.

  3. Merci pour ce tuto , mais je ne trouve nulle part sur le site ka partition à télécharger , que le pdf de la main gauche ?
    Merci de me dire ou chercher et bravo pour votre tuto si axplucite

    1. Le but étant de jouer avec la seule connaissance des accords, il n’y a donc pas de vraie partition de ce style musical sur mon site. Après, il existe des morceaux basés sur ce style, mais ce n’est pas le sujet du tuto.

  4. Bonjour,
    “Boogie-Woogie”, accords main droite
    Très chouette comme défi !
    Dans le tuto, vous parlez de jouer les “syncopes” entre les 3ème et 4ème notes.
    Cela vaut-il pour toutes les mesures de la partition ?
    Elles ne sont pas annotées sur la partition et la vitesse de la vidéo (qui permet de voir le résultat final à obtenir !) me permet difficilement de maitriser le jeu des syncopes pour la finalité à savoir pour les 5 dernières mesures. Pourriez-vous m’éclairer du “comment” il faut jouer les accords pour ces 5 dernières mesures ?
    D’avance merci

    1. Pour les syncopes, sur la vidéo elles ne sont faites que lorsque la main gauche monte (mesures 1,3,5,7,9 et 10) mais pas pendant le final.
      Il me semble que la vidéo est suffisamment lente entre 1:35 et 2:25 pour montrer comment réaliser une syncope (je vois difficilement comment faire plus lent sans perdre le fil du rythme) ! Il suffit de répéter le phénomène (syncope entre le 3ème et 4ème temps, mon explication n’étant donné que pour le C7, elle reste valable pour les autres accords, puisqu’il s’agit d’un motif rythmique et non harmonique) pour les mesures 9 et 10. Les 3 dernières mesures, je n’ai pas fait de syncope.
      J’espère que ceci pourra vous aider !

  5. Bonjour, merci pour votre site et cet excellent tutoriel. Vous évoquez la technique du “fingerBreaker” . De quoi s’agit il?.
    Merci
    Alain (guitariste mais pianiste débutant)

    1. Le nom n’est peut-être pas officiel mais je l’ai déjà entendu de la part de pianistes spécialisés dans le style. Je l’utilise ici car je trouve qu’il reflète bien ce qui se passe : le “casse-doigts” (qui s’apparente aussi à casser le poignet) est très exigeant en terme physique. Le finger breaker est en fait la manière dont on joue une basse boogie au piano, toujours très physique, très dynamique et très rapide : une vidéo pour l’illustrer (parmi tant d’autres) https://www.youtube.com/watch?v=Pt3VkoUEkxE (vous remarquerez la force avec laquelle la main gauche joue ; la gamme que je donne ne requiert pas une telle force)

Laisser un commentaire

Fermer le menu