Introduction au parcours intermédiaire

Vous utilisez ma méthode ou mes tutoriels ? N’hésitez pas, partagez votre expérience sur le groupe facebook dédié aux cours en cliquant ici : Original Piano.

INTRODUCTION AU PARCOURS INTERMÉDIAIRE

Je vous propose d’ajouter un peu de rigueur dans notre doigté et notre technique ! Ce sont des choses qui ont déjà été dites mais sur lesquelles il est bon de revenir afin également d’en ajouter un peu plus ! Le jeu va devenir plus rigoureux, il nous faut donc être sûrs que nous n’avons pas développé trop de mauvaises habitudes dans notre doigté notamment !

Il y a un pianiste qui a très bien expliqué ça sur cette page que je vous encourage à aller voir et qui vous fera découvrir des exercices d’étirements spécifiques aux doigts (vous pouvez aller voir son site internet) ! On n’insiste que très peu là-dessus en tant que professeurs de piano tout simplement parce que la majorité des élèves étudient le piano juste pour le loisir. Ils n’iront pas jusqu’à jouer un concerto de Chopin ou une étude de Liszt. Personnellement, je n’ai que très peu utilisé ce genre d’exercices, qui ont pourtant le mérite de rappeler certaines bases essentielles, notamment celle de maintenir les doigts ARRONDIS !

Néanmoins, si vous faites les exercices présentés par cet homme, vous aborderez le piano de manière plus rigoureuse et vous aurez toutes mes félicitations en prime ! Ce n’est bien évidemment pas obligatoire pour réussir mais fortement conseillé ! Nous aurons toutefois besoin de nous entraîner de la manière suivante :

Un programme d’exercices en moins de 10 minutes qui réunit la force, la précision et la connaissance du clavier et grâce auquel vous allez progresser en vitesse et ce, en évitant nombre de défauts que l’on prend en jouant un morceau sans s’entraîner avant ! En plus du déliateur et des gammes, nous aurons besoin de deux nouveaux exercices : le “saute-doigts” et le “trémolo”, dont je vous propose une présentation en vidéo ci-dessous.

Exercice du “saute-doigts”

Exercice du trémolo

Il me faut également vous présenter la pédale de “sustain” pour piano, grâce à laquelle vous allez pouvoir gagner en nuances lorsque vous jouerez vos morceaux ! Regardez la vidéo ci-contre.

Grâce à toutes ces précisions, je peux donc vous conseiller sur une marche à suivre pour travailler votre doigté. La vidéo ci-dessous vous présente une sorte de séquence-type d’exercices utiles pour vous échauffer et vous entraîner au clavier ! Elle dure environ 10 minutes et requiert la connaissance des exercices déjà connus (déliateur et gamme de Do), les exercices vus juste au-dessus et toutes les gammes majeures (que vous trouverez en vidéos dans la section des tutoriels-vidéos de ce site).

Avant de conclure cette petite introduction, je vous laisse un bref rappel sur les accords et je vous donne une technique simple pour repérer un accord diminué ou augmenté ainsi que quelques accords chiffrés. Rassurez-vous, je continuerai encore pendant un certain temps à vous détailler les accords bizarroïdes dans les vidéos futures !

Les accords présentés dans la vidéo ci-dessus sont pour la plupart des “empilements” de tierces. Une tierce majeure représente un écart de 4 demi-tons tandis qu’une tierce mineure est un écart de 3 demi-tons. La note fondamentale étant la note qui donne son nom à l’accord, on peut reconstruire la plupart des accords en connaissant quelques règles de base :

  • Accord majeur (noté “C” ou “F#” ou “Bb” par exemple, il se distingue par son absence de “m”) : fondamentale + tierce majeure + tierce mineure
  • Accord mineur (noté “Cm” ou “F#m” ou “Bbm”) : fondamentale + tierce mineure + tierce majeure
  • Accord diminué (noté “Cdim” ou “F#dim” ou “Bbdim”) : fondamentale + tierce mineure + tierce mineure
  • Accord augmenté (noté “Caug” ou “C+” ou “C5+”) : fondamentale + tierce majeure + tierce majeure
  • Les accords chiffrés peuvent être considérés comme des enrichissements et les 4 types d’accords précédents peuvent se retrouver complétés avec des chiffres (exemple : C7M, Bbdim7, Faug7, F#dim7, C6, etc…)

Il est temps de conclure maintenant ! Vous savez (je vous l’ai dit plusieurs fois) que cette partie sera plus exigeante d’un point de vue technique. C’est pour cela que j’ai créé une partie de suppléments au parcours débutant, afin que vous puissiez élargir votre répertoire sans devoir augmenter votre niveau ; je sais pertinemment que nombre d’amateurs désirent simplement pouvoir jouer les morceaux qu’ils apprécient sans avoir forcément envie d’épater la galerie ! Les techniques et outils que l’on va voir dans cette partie imposeront de jouer plus souvent et plus longtemps sur votre clavier que lors du parcours débutant. Les partitions ne seront pas forcément plus compliquées à lire mais je vous présenterai les morceaux avec une rigueur supplémentaire et des vidéos-techniques plus nombreuses qu’avant !

Le maître mot sera néanmoins : Connaissance des Accords. Il vous faudra les maîtriser sur le bout des doigts, si j’ose dire ! Cela facilitera votre compréhension de l’approche que je vous propose et vous permettra tout simplement de mieux réaliser les consignes que je vous donnerai ! En outre, il est possible que nous revoyions certains morceaux vus dans le parcours débutant mais, si la partition sera la même, la manière de le jouer se compliquera certainement !

Alors, si l’aventure vous tente, je vous dit à très bientôt avec la leçon 6 de cette méthode de piano !

Musicalement vôtre,

Unpianiste

7 Comments

  • Alexo
    28/10/2017 Répondre

    Bonsoir Alexis,

    Merci mille fois pour tes cours! J’ai appris énormément de choses dans le domaine musical que j’apprécie profondément. Le piano peut paraître mais avec la patience, la volonté et la rigueur on peut finir par devenir virtuose.

    J’ai juste une petite question pour toi: je vois qu’il y a beaucoup de partitions de piano qui présentent ds portées à 2 étages (le premier avec la clé de Sol et la seconde avec la clé de Fa). Du coup, comment joue t on les morceaux de ce genre de partition? Y a t il une méthode spécifique à part bien connaître la clé de Fa?

    Cordialement

    • Alexis
      04/11/2017 Répondre

      Merci !
      Il y a plusieurs méthodes pour lire les partitions à 2 clés mais toutes en effet s’appuient sur une connaissance en détail de la clé de fa.
      Cordialement

  • Hubert
    23/07/2017 Répondre

    Bjr je suis ravi de ce parcours parce que j apprends beaucoup dans la music grâce à vous

    • Alexis
      23/07/2017 Répondre

      Merci ! Bon courage dans votre apprentissage !

  • malias
    01/02/2017 Répondre

    Bonjour , j’arrive enfin au parcours intermédiaire :).
    J’aimerai m’acheter une pédale de sustain mais j’ai des doutes sur quoi prendre , quand vous parlez de la pédale c’est une pédale de sustain switch on/off ou pédale d’expression ? J’ai un yamaha ez-220 pensez-vous que la Yamaha – FC5A conviendrai ou une du genre M-Audio SP-2 universelle ? Je suis un peu perdue ^^’
    Merci d’avance et merci pour vos cours 🙂

    • Alexis
      01/02/2017 Répondre

      La pédale de sustain est l’équivalent de la pédale de droite sur les vrais piano (acoustiques), elle sert à faire durer le son joué quand on appuie dessus (et qu’on laisse appuyer, évidemment). Les deux pédales que vous citez font toutes les deux cet office, peut-être la yamaha sera plus compatible au vu de la marque de votre clavier !

Leave a Comment

Error: Please check your entries!
Back To Top